La complexité du commerce augmente constamment, entrainée par le marketing multi canal, la promotion sur la demande (média, promotions et lancements de nouveaux produits), et le comportement d’achat en ligne.

Malheureusement la plupart des prévisions d’entreprise se basent encore sur les algorithmes complexes et les séries chronologiques de l’historique des ventes agrégé. Cette incapacité d’analyser et de tirer profit de nouvelles données disponibles, empire l’exactitude des prévisions de vente alors que celles-ci pourraient être améliorer. Lora Cecere, de Supply Chain Insight, déclare que les producteurs du secteur alimentaire “…ont perdu 1% de la marge d’exploitation et ont augmenté leurs stocks moyens de 22% au cours de la dernière décennie”.

La bonne nouvelle est que la plupart des entreprises de ce secteur disposent déjà des données nécessaires pour améliorer leur chaîne d’approvisionnement. Grâce à de puissants instruments de Demand Analytics et d’optimisation de la chaîne logistique, les clients de ToolsGroup s’orientent vers des prévisions axées sur le marché. Nous capturons et modélisons les attributs qui impactent la demande, générant plus de signal et moins de bruit et améliorant les prévisions de vente, les stocks et les niveaux de service.

Les entreprises alimentaires et de boissons atteignent des niveaux de service stables s’élevant jusqu’à 99% et généralement avec environs 20% de réduction sur la totalité des stocks. Ils permettent d’augmenter la durée de conservation des produits dans l’étagère, de conserver la fraicheur des produits, et de minimiser la détérioration et le retour de produits périmés.

Demand modeling comprends des éléments internes et externes tels que les profils de la demande saisonnière tandis que la Demand Sensing (perception de la demande) enregistre chaque jour les données de la demande afin de relever d’éventuels changements à court-terme. Inventory optimization and replenishment (Optimisation des Stocks et de Réapprovisionnement) quant à lui, offre des niveaux de service clients élevés, même à travers les réseaux multi-échelon. Il traite également les contraintes d’expiration des produits, la planification de la capacité à long terme, les contraintes liées à la transportation tels que les quantités de commande minimums et le S&OP.