Select language
GUIDE

Comment prendre en compte les spécificités du Retail dans le supply chain planning ?

Les 5 défis spécifiques du retail pour le supply chain planning

Le planification de la supply chain d’un retailer couvre principalement la prévision de la demande, l’approvisionnement aval et amont. Il existe certes de nombreux points communs avec le supply chain planning de l’industrie, cependant la complexité de l’offre, des réseaux de points de vente et de l’e-commerce affecte la planification. En effet le secteur fait face à des défis spécifiques :

Dans ce guide, nous vous présentons en détail les 5 grandes spécificités du retail pour le supply chain planning et comment les enseignes peuvent les adresser de manière efficace pour être en mesure de répondre aux attentes de leurs clients tout en maintenant leur rentabilité.

Défi 1 : Nombre de combinaisons produits/magasins très élevé

Le secteur du retail fait face à une volumétrie élevée. Par exemple, une enseigne de prêt-à-porter commercialise de manière générale un nombre beaucoup plus important de références qu’un industriel dans les produits de grande consommation. De plus, sa supply chain inclut de nombreux points de vente. Comment alors gérer cette volumétrie élevée de manière efficace ?

/ Des règles de réapprovisionnement dynamiques

Plutôt que de spécifier des paramètres d’approvisionnement produit/magasin par produit/magasin, l’approvisionneur doit définir des règles de réapprovisionnement dynamiques. 

 

Ces règles doivent idéalement être exprimées selon les caractéristiques des couples produits/magasins et doivent refléter des règles de gestion compréhensibles. Les caractéristiques doivent pouvoir être fixes (comme la famille du produit et ses caractéristiques) ou variables (comme la performance du produit ou son cycle de vie).

 

De plus, l’approvisionneur doit pouvoir spécifier des cas particuliers : un nouveau produit, un magasin en rénovation, etc.

 

Cette méthode permet une facilité de maintenance et une gestion automatique des nouveaux articles et des nouveaux magasins.

/ L’automatisation et la gestion par exception

En complément des règles de gestion dynamiques, l’automatisation et la gestion par exception sont deux éléments clés pour gérer une volumétrie élevée, car ils permettent à l’approvisionneur de se consacrer uniquement aux cas nécessitant son attention.

L’automatisation de la prévision et de l’approvisionnement :

La gestion par exception :

/fr/ressources/guide-supply-chain-planning-pour-le-secteur-retail/